Mon Physarum polycephalum futé (part 1)

Ni animal, ni champignon, ni mousse, mais pas idiot pour autant.

Mon Physarum polycephalum futé (part 1)

On le connait aussi sous le nom de blob. Il a fait une entrée remarquée par toute la presse quand il a fait son entrée au Parc Zoologique de Paris en octobre 2019.

Je ne vais pas décrire précisément ici ce qu'est le blob : il y a plein de documents et de videos en ligne, notamment grâce à notre spécialiste française de la chose : Audrey Dussutour.

J'ai donc reçu le mien sous forme de sclérote. Déposé sur un gel d'agar-agar, et une goutte d'eau plus tard, le voila qui démarre. Depuis je l'ai scindé en deux, le second vit désormais dans un plus grand récipient, de plus de 10 cm de diamètre, dans lequel il s'éclate littéralement.

J'ai décidé de faire une première expérience : est ce que le blob fait une différence entre le vrai plastique et le faux ?

  • Vrai plastique : sac bleu marqué PE (polyéthylène), origine : épicerie du coin.
  • Faux plastique : « sac plastique biosourcé et compostable domestiquement (biosourcés à 40%) », origine : rayon fruits & légumes du super marché de l'autre coin.

J'ai découpé un carré dans chacun des sacs, fait une petite ouverture au centre (deux coups de ciseaux perpendiculaires). Je les ai posé sur le gel, avec un flocon d'avoine au milieu, sur le gel. Pour l'atteindre, il faut donc traverser quelques centimètres de « plastique ».

3 petit bouts de plasmodes sur 3 flocons d'avoine.

Coté sac bio : pas de problème : le blob sent bien le flocon, passe sur le sac, et recouvre le flocon d'avoine. Miam.

Mission accomplie pour le blob : flocon d'avoine atteint.

De l'autre coté...

il tente une avancée frontale, puis se ravise, et passe par derrière en longeant le bord du récipient, puis atteint le flocon finalement en passant quasiment sous le plastique bleu.

Passage par derrière : malin.

Bref, je me suis bien fait blouser par la bestiole.

Hypothèse à vérifier : le blob privilégie le chemin le plus facile et pas spécialement le plus court. Je vais essayer de trouver une expérience pour vérifier ça.

Ça m'apprendra à faire des expériences au pied levé sans avoir bien préparé les conditions initiales. Mais il est vrai que je n'avais pas de matos. Maintenant, armée de dizaines de boites de Petri, il va en prendre pour son grade la bestiole.

Non mais !


Share Tweet Send
0 Commentaires
Chargement...
You've successfully subscribed to La Chienlit
Great! Next, complete checkout for full access to La Chienlit
Welcome back! You've successfully signed in
Success! Your account is fully activated, you now have access to all content.