Le sclérote (Blob, part II)

Le sclérote (Blob, part II)

Me voici donc depuis quelques semaines avec mon blob (Physarum polycephalum). La question est maintenant de le maintenir le plus longtemps possible.

Pour ça, deux solutions :

  1. Le cloner en le passant de boite de Petri en boite de Petri.
  2. Le conserver sous forme de sclérote.

Pour le 1/ pas de problème, c'est très simple : prélever un bout de blob, ça peut être tout simplement en raclant la surface du gel, ou bien les bords du récipient dans lequel il est (s'il a des bords plus haut qu'une boite de Petri), et en le déposant au centre d'une boite neuve. Puis en déposant quelques flocons d'avoine ici et là dans la boite, pas forcément à proximité. Au bout d'une nuit, il a déjà tiré ses tentacules pour aller dévorer son avoine.

Il ne faut pas s'inquiéter du fait qu'en le raclant il ne ressemble plus à rien, tout au mieux à un petit bout de chewing gum, ou à une pâte jaune/orange. Ça suffit !

Pour le 2/, j'ai utilisé la méthode traditionnelle (?) : j'ai découpé un bout de blob en vadrouille sur son substrat en agar-agar, et je l'ai déposé au milieu d'une boite de Petri contenant une feuille de papier au fond. L'agar-agar se met à fondre et à humidifier le papier. Il est sans doute possible d'humidifier le papier par d'autres moyens, mais je n'ai pas trouvé cela utile, et je me méfie de l'eau du robinet parisienne (en tout cas à la sortie du robinet, car elle contient du chlore).

Le blob commence comme d'habitude à explorer son environnement, puis, se sentant en milieu désormais hostile, ce gèle sur place, et se transforme en sclérote orange vif. Ma première tentative à donné ceci :

Mon premier sclérote

C'est tout petit, la bout de papier mesurant moins de 2cm x 2 cm, ça ne paie pas de mine !

L'agar agar à tout de suite humidifié le papier. J'ai complété par une ou deux gouttes d'eau que j'avais laissé reposer dans un verre.

Au bout d'un nuit :

Après une nuit

Magnifique non ? Il est reparti comme en 14 ! Et il est allé directement chercher sa nourriture, pas de chichis, pas de temps à perdre à explorer les alentours, « j'ai faim, je vais au garde-manger ! »

Voici d'autres photos d'une autre tentative.

D'abord le bout de tarte au citron blob qui commence à humidifier la boite de Petri au bout de quelques minutes :

Bout de substrat avec du blob déposé sur du papier

Quand l'agar agar s'est évaporé, et que le blob commence à prendre une couleur orange :


Share Tweet Send
0 Commentaires
Chargement...
You've successfully subscribed to La Chienlit
Great! Next, complete checkout for full access to La Chienlit
Welcome back! You've successfully signed in
Success! Your account is fully activated, you now have access to all content.